Dirige ta vie

Prends le contrôle de ton évolution et deviens l'architecte de ta vie

[vidéo] 🙌 Les 5 lois du POUVOIR

Entrez dans l’univers de Robert Greene et de son livre intitulé “POWER” qui rassemble les 48 lois du pouvoir. Le pouvoir est une notion de possibilité et de droit. Et pour vous aider à diriger votre vie, quoi de mieux que de connaître quelques clés du pouvoir. 😉

Dans cette nouvelle vidéo, je vous partage sous un nouveau format les 5 lois du pouvoir qui m’ont le plus marquées lors de ma lecture. Vous retrouvez quelques principes pratiques ainsi que beaucoup de notes. Prenez cette vidéo comme une sorte de “cours” sur le pouvoir.

Avec le pouvoir, ce qui est impossible devient possible.




~ Transcription texte ~

Robert Greene est aussi connu pour avoir écrit « L’art de la séduction » / « Stratégie » / « Les 33 lois de la guerre » et « Atteindre l’excellence ». C’est un grand passionné de l’histoire de la France, de l’histoire en général et de la littérature.

Ses livres sont reconnus pour la particularité de son machiavélisme et donc de son fil conducteur qui est tout simplement « le pouvoir ».

Dans son livre « POWER », Robert Greene étudie avec précision comment les grands personnages de l’histoire comme LOUIS XIV, CASANOVA, GRACIAN, TALLEYRAND, SUN ZI, ont été amené à prendre le pouvoir avec brio. POWER condense près de 3 000 ans d’histoire. Autrement dit, dans la lecture nous voyageons à travers le temps et les époques.

Un véritable manuel de la manipulation

Au fil de la lecture, nous apprenons comment les personnages du pouvoir faisaient pour prendre le pouvoir, rester en vie, attaquer, triompher, gagner des batailles et plus en général, comment ils manipulaient le peuple et les dirigeants.

Ce livre est autrement dit une sorte de manuel de manipulation. Mais également un livre riche en stratégies. J’ai beaucoup aimé le lire, car j’ai été transporté dans un univers complètement différent de ce don pour quoi j’ai l’habitude.

Avec cette lecture, vous apprendrez beaucoup de choses à propos de l’histoire, des lois et des principes du pouvoir, mais également de la communication, du management et des relations humaines.

Un chapitre correspond à une loi, et à chaque fin de chapitre il vous ai résumé avec une partie « image » et une autre « autorité ». Cela permet de comprendre davantage le principe évoqué au début de chaque loi et d’en tirer une conclusion.

Ce livre n’est pas un guide pour devenir le président de la République, ni pour devenir le maire de votre ville, mais plutôt pour avoir plus de portée d’un point de vue personnel et professionnel. Si vous désirez par exemple faire connaître vos talents, vous aurez sans doute besoin d’apprendre ce qu’est le pouvoir et comment pourriez-vous avoir plus de portée. Personnellement, je ne prends pas au premier degré ces lois, mais j’essaie du plus que possible d’en comprendre les principes, leurs utilités et leurs applications dans la vie courante. Je tenais donc à vous en partager quelques-unes.

Désormais, suivons le conseil de Napoléon cité dans ce livre : « avoir une main de fer dans un gant de velours. » Et passons aux 5 lois qui sont les plus importantes, selon moi, à retenir de ce livre :


I – Première loi du pouvoir : « Dites-en toujours moins que nécessaire »

« Plus vous vous laissez aller à parler, plus vous avez l’air banal et peu maître de vous-même. Même anodines, vos paroles sembleront originales si elles restent vagues et énigmatiques. Les personnages puissants impressionnent et intimident parce qu’ils sont peu loquaces. Plus vous en dites et plus vous risquez de dire des bêtises. »

Cette loi part du principe qu’il faut maîtriser l’art de taire au bon moment. Autrement dit, nous devons cultiver notre patience et tourner notre langue plutôt deux fois qu’une dans notre bouche avant de prononcer un mot.

Il est aussi notable que notre esprit s’échappe lorsque nous ouvrons la bouche pour parler. Et en tant qu’être humain nous adorons parler, je suis moi même un très grand bavard lorsqu’un sujet me passionne.

C’est donc un principe à utiliser dans la vie courante afin de ne pas blesser autrui ou de se mettre en danger. Il faut alors savoir prendre le temps de réfléchir plutôt deux fois qu’une avant de parler.

Lorsque vous rencontrez de nouvelles personnes, n’avez-vous pas remarqué que si vous arrêtez de parler, votre interlocuteur voudra très souvent combler le silence qui règne entre vous ? Eh bien si vous faites partie de ces personnes qui laissent plutôt les autres parler et que vous êtes beaucoup à l’écoute, c’est bien vous qui détenez le plus de pouvoir.


II – Deuxième loi : « Fuyez la contagion de la malchance et du malheur »

« On peut mourir du malheur d’autrui : les états d’âme sont contagieux. En voulant aider celui qui se noie, vous courez seulement à votre perte. Les malchanceux attirent l’adversité, sur eux-mêmes et aussi, peut-être, sur vous. Préférez la compagnie de ceux à qui tout réussit. »

Cette loi nous indique à quel point il est important pour notre succès et notre bonheur de fuir les gens qui cultivent leurs complets opposés. Bien évidemment, il ne s’agit pas de chasser de votre vie votre ami malchanceux qui a gagné un concours de circonstances dramatiques auxquelles il n’avait aucun pouvoir et aucun contrôle. Mais bien d’éviter les personnes qui pourtant, sont nées avec toutes les chances de réussir, mais qui gâchent leurs vies en déconstruisant leurs propres chances et leur propre bonheur.

Si vous avez de grandes ambitions, attentions, projets et que vous vous entourez des mauvaises personnes, vous êtes sûrs de ne jamais y arriver. Et souvent, dans notre entourage nous connaissons tous et toutes une personne qui a toutes les clés en main pour réussir de grandes choses, mais qui préfère passer son temps à jouer et à regarder la télé sans jamais travailler ni même apprendre.

Je n’ai rien contre ces personnes, car je crois que tout le monde est capable de se sortir d’une situation dans laquelle il s’est mis à cause de mauvais choix et de mauvaises prises de décisions. Mais un réel gagnant ne s’arrête jamais sur les défaites.

On attire ce que l’on est

Robert Greene nous démontre à quel point nous pouvons être de réels virus pour les autres et inversement. On peut comparer cette loi à la loi de l’attraction, car il est dit que toutes les personnes ayant beaucoup de gaieté attirent le bonheur, et c’est vrai. Mais c’est aussi vrai pour les personnes très tristes qui n’attirent que le malheur.

En tant qu’être humain, nous avons de la compassion et de l’empathie, parfois même de la pitié. Et très souvent, lorsque nous essayons d’aider les mauvaises personnes, nous y laisser une grande part d’énergie et de temps, malgré tous les efforts que l’on pourra faire, ce seront ce genre de personnes infectieuses qui nous tireront vers le bas. Et pour nous en libérer, nous utiliserons encore plus de force, d’énergie et de temps.

Afin de ne pas tomber dans ce piège, l’auteur nous indique qu’il faut utiliser une sorte quarantaine pour ces « agents infectieux ». Pour vous protéger de ces personnes, il vous faut développer votre jugement par rapport à l’effet qu’ont ces personnes sur le monde et non pas sur les causes ou les raisons sur lesquelles ils attribuent leurs malheurs.

Voici quelque signe à reconnaître :

  • la malchance,
  • un passé désastreux et tourmenté,
  • une grande liste de relations brisées,
  • une carrière instable.

Balthasar Gracian disait : « Connaître les gens heureux, pour s’en servir ; et les malheureux, pour s’en écarter. D’ordinaire, le malheur est un effet de la foie ; et il n’y a point de contagion plus dangereuse que celle des malheureux. Il ne faut jamais ouvrir la porte au moindre mal, car il en vient toujours d’autres après, et même de plus grands qui sont en embuscade. »

Ce qui est bien avec cette loi c’est qu’elle est basée sur les mêmes principes que la loi de l’attraction qui consiste à attirer à vous tout ce don à quoi vous aspirer. Et même si vous avez des défauts, rappelez-vous que le bonheur et les qualités sont contagieux, tout comme la discipline. Si vous êtes de nature indisciplinée et qu’un jour vous tombez sur une personne qui est modèle pour vous, il y a de fortes chances que vous aspirerez à imiter ses qualités et sa discipline.


III – Troisième loi du pouvoir : « Changez de peau »

« N’incarnez pas les clichés que la société vous impose. Forgez-vous une nouvelle identité qui exige l’attention et n’ennuie jamais l’auditoire.

Soyez maître de votre image, ne laissez pas les autres la définir pour vous. Posez publiquement des actes spectaculaires : votre pouvoir en sera rehaussé et votre personnalité prendra de la stature. »

Le grand principe de cette loi réside en quelques mots : savoir reconstruire sa propre identité.

En d’autres termes, cette loi nous apprend l’importance de nous créer une nouvelle personnalité plus adaptable, plus flexible et plus puissante qu’auparavant. L’auteur la nomme ainsi : « la personnalité du pouvoir ».

Selon cette loi, il faut donc apprendre à créer sa propre personnalité de pouvoir afin d’en obtenir. Se modeler comme on travaillerait l’argile, écrire son propre récit de vie et le vivre à chaque instant. Tel est la plus belle œuvre d’art que nous pouvons réaliser.

Nous retrouvons l’essentiel de cette loi en trois étapes, la première peut-être résumée par le concept d’un processus d’autocréation par la prise de conscience. Robert Greene prend l’image d’un acteur. L’acteur est conscient de qui il est, il maîtrise ses émotions et de sa propre image.

Apprendre à gérer vos émotions et à garder votre sang-froid dans en toutes circonstances vous permettra de toujours garder le contrôle et de garder votre pouvoir. Hurlez de colère à cause de votre voiture qui, au dernier moment, ne se met plus à démarrer. Roulez beaucoup trop vite pour essayer de rattraper votre retard à cause de votre réveil qui n’a pas sonné et vous êtes alors sûrs de perdre le contrôle et de prendre d’énormes risques.

Imitez alors les acteurs, qui savent adapter leur visage en fonction des émotions qu’ils doivent retransmettre au public. Adoptez une flexibilité et une souplesse au point que personne ne puisse vous briser.

Créez un drame

La seconde étape du processus de l’autocréation réside dans le fait d’utiliser la méthode du drame. Un drame se déroule dans le temps et à recours au suspense. Nous adorons le suspense, il n’y qu’à voir le nombre gigantesque de personnes qui aiment vivre de bonnes histoires où le suspense est présent.

L’auteur nous indique qu’il faut savoir laisser les événements se dérouler avec lenteur, mais aussi qu’il faut savoir les faire accélérer au bon moment en fonction d’un plan précis et d’un rythme que nous pouvons contrôler. C’est exactement ce que savent faire les réalisateurs, les auteurs et les grands entrepreneurs comme Steve Jobs.

Ce n’est pas tant ce que vous faites qui compte, mais la manière dont vous le faites.

Robert Greene

En conclusion de cette loi, il faut retenir que nous devons apprendre à jouer de nombreux rôles et développer notre capacité à saisir le « kairos » ( dieu grec), l’opportunité pour jouer les différents rôles que nous aurons appris.

Apprenez de Bismarck qui était maître en la matière. Lorsqu’il était avec un libéral, il était libéral. Lorsqu’il était avec un nationaliste, il était nationaliste, etc.

Si vous êtes avec un entrepreneur, soyez entrepreneur. Si vous êtes avec un artiste, soyez vous aussi un artiste… et ainsi de suite.


IV – Quatrième loi : « Maîtrisez le temps »

« Ne vous pressez jamais : la précipitation trahit un manque de sang-froid. Soyez patient : chaque chose vient à son heure. Attendez le bon moment : flairez l’air du temps, les tendances qui vous porteront au pouvoir. Restez en garde tant que l’heure n’est pas venue et portez l’estocade à point nommé. »

Selon l’auteur, le temps est une invention créée par l’homme pour rendre supportables l’infini et l’éternité de l’univers. Et je dois dire que cela est très rationnel.

En partant de ce principe, nous devons également savoir que nous sommes capables de le modeler jusqu’à un point donné. Tout comme nous avons pu le créer et créer des outils tels que des pendules, des montres, nos smartphones, etc.

La notion du temps chez l’enfant est longue et lente. Et plus le temps passe et plus cet enfant vieillit et deviens un jour un adulte. Plus sa notion du temps va s’accélérer. Cela veut donc dire que le temps dépend donc de notre perception sur celui-ci. Mais nous avons tous une certaine quantité restante de temps, et il vaut mieux apprendre à la gérer de façon à ce que l’on n’en perde pas.


Vous aimerez sans doute lire cet article : Dirige ta vie vers le succès


Ne ratez pas votre chance

William Shakespeare est cité à la fin de cette loi : « Il y a dans les affaires humaines une marée montante ; qu’on la saisisse au passage, elle mène à la fortune ; qu’on la manque, tout le voyage de la vie s’épuise dans les bas-fonds et la détresse. »

Le temps change donc selon notre perception de celui-ci, selon notre expérience, notre opinion, etc. Mais nous avons tous le pouvoir de l’utiliser à notre avantage. Maîtrisez l’art de saisir les opportunités favorables à votre bien-être, à vos projets, à vous et à votre entourage par exemple et vous en deviendrez maître. Ne loupez donc jamais une opportunité qui se présente à vous, à moins que celle-ci n’en soit au fond pas une et qu’elle puisse vous faire perdre du temps. Mais n’oubliez pas que vous pouvez aussi perdre du temps à essayer d’en gagner.

Retenez que pour maîtriser notre temps, nous devons apprendre à adapter nos actions en fonction des situations et des différents types de temps. L’auteur regroupe trois types de temps, l’affût, la traque et l’hallali.

Le premier désigne une manière défensive de gérer son temps, avec patience et attention. Le second désigne le court instant, l’opportunité à saisir pour passer à l’offensive. Enfin vient le troisième type de temps : l’hallali. Qui désigne le passage à l’action, par exemple lorsqu’un projet arrive à maturité et que l’on doit faire force d’impact et de rapidité, nous ne devons ne pas hésiter à passer à l’action à aucun instant.

L’hallali peut se résumer dans l’art de conclure. C’est-à-dire, la capacité à mener à bien vos projets, à accomplir vos objectifs, etc.


V – Cinquième loi : « Soyez fluide »

« En révélant un plan gravé dans le roc, vous vous rendez vulnérable. Au lieu d’adopter des contours définis qui donneront prise à votre ennemi, restez adaptable et mobile. N’accepter que rien n’est certain qu’aucune loi n’est immuable. La meilleure façon de vous protéger est d’être aussi fluide et insaisissable que l’eau ; ne comptez jamais sur la stabilité ni sur l’immobilité. Tout change. »

Être fluide comme de l’eau qui coule. La fluidité est une force intangible, elle signifie la souplesse, la flexibilité et le mouvement aisé comme l’eau qui coule dans un ruisseau.

L’auteur explique dans cette loi que le pouvoir ne peut que se développer sous des formes fluides. L’eau prend la forme de son contenant, mais change en permanence et demeure imprévisible.

Il est aussi question d’un premier impératif psychologique qui est le suivant : ne rien prendre personnellement. Cela signifie qu’il ne faut jamais prendre la défensive, car lorsque l’on réagit par la défensive on dévoile nos émotions et on se découvre. C’est à ce moment-là que votre adversaire peut remarquer qu’il a touché un point sensible, il vous a eu !

À trop se reposer sur les idées d’autrui, on finit par ne plus avoir de personnalité.

Robert Greene

L’auteur conseille également de ne jamais trop s’attacher au passé, car effectivement, plus l’on vieillit et plus nos traits de caractère peuvent nous faire passer pour une relique de musée si l’on se rattache trop au passé. Tout est question d’évolution, d’apprentissage et de changements. Nous sommes tous et toutes capables de nous changer soit et c’est bien à nous de nous adapté à chaque nouvelle situation. Devenez insaisissable.

Le pouvoir est entre nos mains

La suprême tactique consiste à disposer ses troupes sans forme apparente.

Sun Zi

Enfin, cette loi rejoint les pensées du Tao et même le deuxième accord toltèque. Être fluide est selon moi la loi la plus importante de ce livre. Car elle reflète entièrement le pouvoir que l’on peut avoir en dirigeant sa vie ou bien en exerçant une certaine maîtrise de soi.

Tout change, tout passe et ce n’est pas simplement synonyme de la réalité, mais aussi de la vérité. Le monde, ses habitants et ses éléments changent en permanence et tout ce qui ne change pas est détruit.

Apprenez à imiter l’eau

Enfin, l’homme qui sait parfaitement imiter l’eau détient le pouvoir immense d’être aussi insaisissable et fluide qu’elle.


J’espère que ce nouveau format de vidéo vous aura plus et que vous aurez appris beaucoup de choses à propos du pouvoir et de ces 5 lois du livre “POWER“.

Je suis conscient que mes propos ne sont pas parfaits. Mais je tenais à vous partager ces 5 lois qui sont pour moi, des lois qui méritent d’être connues et apprises. Selon moi, toutes les lois de ce livre sont applicables dans la vie de tous les jours comme il est en notre pouvoir de prendre le contrôle de notre vie.

Dans ce livre, le pouvoir n’est pas que synonyme de position de force et de capacité à diriger un empire. Lorsque l’on creuse la question du pouvoir qui est étudiée dans ce livre, on peut comprendre qu’il est en fait une clé qui nous donne accès à la possibilité. Car grâce à une quantité suffisante de pouvoir, tout ce qui paraît impossible devient possible.

Avoir du pouvoir c’est avoir la permission, le droit et la possibilité de faire quelque chose. Et je tiens particulièrement à vous dire que nous avons tous la chance de développer ce pouvoir tout en étant fluides.

L’apprentissage, l’évolution, le changement, tout cela est synonyme de pouvoir, car plus l’on apprend, plus on évolue et plus on change.


Si vous désirez vous procurer le livre de Robert Greene – POWER – les liens pour l’acheter sur Amazon sont dans la description. N’hésitez surtout pas aussi à vous rendre chez votre libraire favori pour acheter le livre.

N’oubliez pas de me laisser un commentaire constructif en dessous de la vidéo. De mettre un j’aime si celle-ci vous a plu et de vous abonnez si n’est pas déjà fait.


Prenez soin de votre confiance en vous.

Abonne-toi à ma chaîne YouTube en cliquant ici : Pierre Rondeau

À bientôt sur Dirige ta vie !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Previous

L’Exploration et La Découverte de soi

Next

Les 5 freins de l’expression de soi

4 Comments

  1. Une belle synthèse de milliers d’années d’histoire sur les clés de la réussite basé sur l’utilisation et l’optimistation des ses pouvoirs intérieurs :

    – Savoir gérer l’utilisation de la parole afin de sortir du lot en sachant se taire quand c’est nécessaire. La parole est un pouvoir qui n’est puissant que s’il est utiliser avec dicernement.

    – Savoir se prémunir des influences négatives d’autruis qui sape votre moral et épuise votre énergie. Afin d’avancer dans sa vie et ses projet il faut savoir s’entourer de personnes motivantes qui vous pousse vers l’avant et se prémunir de celles qui nous enlisent dans leur négativité.

    – Savoir identifier et maitriser son image. Dans une société fondée principalement sur l’apparence et le jugement. Cette lois nous incite à nous définir nous même car c’est nous même qui sommes acteur de notre vie. Laisser autrui défnir notre image serait lui laisser la possibilité de définir notre vie.

    – Savoir intégrer la notion de temps dans sa vie. C’est une chose qui est primordiale car l’échec accompagne très souvent la précipitation. Savoir patienter et attendre l’heure idéal pour agir. Attendre sans être dans l’attente tel est la clé. Attendre l’opportinité mais en étant acteur de sa vie.

    – Savoir être fluide c’est savoir s’adapter aux modification parfois brutal de notre environnement. Il n’existe pas de solutions unique à tous les problèmes, il serait donc absurde de croire que rester figer dans un état nous permettra d’y faire face. Toute chose dans l’univers est en mouvement, rien n’est immobile. C’est donc en étant flexible que l’ont peut tirer le meilleur des choses et diriger sa vie.

    Un très bel article qui fait ressortir l’essence du livre de Robert Greene :).

    • Hello Sylvain !

      Woaw ! Je suis très heureux de voir un commentaire aussi constructif sur mon article.

      Tu as fait un excellent travail de synthèse et de perception sur ces 5 lois du pouvoir de notre cher Robert Greene. Je pense également avoir pris les 5 lois les plus importantes selon moi, mais également les plus difficiles à mettre en application dans notre vie. Mais ce qui est magnifique, c’est de savoir qu’avec la communication, avec soi et avec les autres, nous pouvons tous et toutes arriver à développer notre pouvoir.

      Enfin, je dirais que pour être à son plus haut potentiel, nous devons maîtriser le savoir la connaissance de notre propre personne mieux que n’importe qui et que n’importe quel spécialiste.

      Mieux se connaître que quiconque et être indépendant d’esprit.

      Prends soin de ta confiance en toi,

      À bientôt

      Pierre

  2. Salut Pierre,

    Bel article, complet et détaillé. Cela me donne envie de lire le livre de Robert Green que je viens d’ajouter à mes prochaines lectures 😉

    Merci pour ton partage.

    A bientôt.

    Enrik

  3. Je ne connaissais pas cet ouvrage et ai apprécie ton résumé. La loi de fluidité me semble particulièrement intéressante. Trouver la souplesse nécessaire pour continuer à avancer, tout en épousant les forme de notre environnement, parfois hostile, parfois épanouissant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Powered by WordPress & Theme by Anders Norén