Bienvenue à nouveau sur Dirige ta vie ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous explique comment utiliser "Les 2 outils pour développer la confiance en soi" : cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

illustration artistique - notre destin
Image par singhaniket255 de Pixabay

Tu dois devenir l’homme que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. Deviens sans cesse celui que tu es, sois le maître et le sculpteur de toi-même.

friedrich nietzsche

Depuis que je suis né, je pense avoir toujours eu l’envie de défier le destin. Cela m’a toujours semblé être la meilleure façon pour moi de vivre ma vie. Me mettre au défi de relever la question de demain. Qui serais-je demain ? Qu’est-ce que je ferais plus tard ? Comment j’envisage mon avenir ? Qui seront celles et ceux que j’ai connus ? Ce genre de questions reviennent gentiment de temps à autre.

Et très souvent, ces questions me permettent de prendre du recul par rapport à ma vie. C’est-à-dire que je me sens plus lucide et perspicace quant à la question de mon avenir lorsque je me pose ce genre de questions. L’idée d’être le mouton blanc parmi tous les autres moutons blancs ne m’a jamais inspiré confiance et sécurité. Mais je respecte celles et ceux qui vivent dans le même mouvement que la majorité des gens.

Peut-être que vous vous reconnaissez dans ma description, et cela est signe que vous aimerez en savoir davantage tout comme moi pour diriger notre vie.

Mais pourquoi diable devrions-nous être le maître de notre propre destin ? Pourquoi est-ce que l’on se casserait la tête à se créer une vie sur mesure ? N’est-il pas plus simple de suivre le mouvement de la vie et de la société que de suivre ses propres aspirations ?


I. La responsabilité

Être maître de son destin et diriger sa vie ne signifie pas d’en avoir le contrôle absolu. Car le contrôle absolu guide nos peurs et mène notre liberté au plus bas. Le but ici est d’être responsable de nos paroles et de nos actes. Ce qui veut dire que nous devons nous rendre compte du pouvoir que l’on a sur nous et sur les autres.

Être responsable de sa vie c’est prendre conscience que nous ne pouvons pas tout faire, pas tout contrôler, pas tout réaliser. C’est également comprendre que nous ne sommes pas parfaits, nous avons des défauts. Mais c’est aussi comprendre que nous avons des qualités et des valeurs qui nous permettent de nous connecter les uns aux autres.

La responsabilité vient avec la volonté de changer, d’évoluer, de calculer sa trajectoire de vie. Peu importe vos croyances et vos doutes, si vous ne prenez pas conscience que ce que vous faites ici et maintenant enclenche un processus de cause à effets. Vous ne comprendrez alors pas que vous passez à côté de ce qui peut vraiment vous tenir à cœur.

Le premier engagement que l’on doit respecter est celui du cadeau de notre vie

Lorsque l’on naît, nous prenons l’engagement de vivre, mais également l’engagement de mourir. Et ainsi, nous sommes responsables de l’histoire de notre vie.

La première fois que je me suis rendu compte que j’étais responsable de qui j’étais aujourd’hui, simplement en faisant le lien entre mes actions passées et présentes. J’ai découvert que je pouvais littéralement changer le cours de mon histoire. Et que non seulement j’étais la personne la mieux placée pour écrire ma vie, mon destin. Mais que les autres avaient eux-mêmes cet immense pouvoir qui est propre à chacun.

Conclusion : vous n’avez pas à vous engager dans toutes les directions possibles, mais vous êtes responsables de la manière dont vous dirigez votre vie. Toutes vos paroles, toutes vos actions ont des conséquences. Qu’elles soient bonnes, mauvaises, ou neutres. Vous devez prendre conscience que vous être le maître de votre destin.

Pratique : le fait de calculer les conséquences et les effets de vos paroles et de vos actions au quotidien vous permettra d’avoir une vision du futur plus découvert. La brume et le flou disparaîtront plus ou moins en fonction de votre degré de perception des choses.


II. Avoir un but précis

Je dirais que pour être maître de son destin il faut avant tout le faire selon un plan précis et pour un but final. Car lorsque vous arriverez à la fin de votre réserve de temps sur Terre, qui plus que vous-même pourras savoir à quel point vous avez fait ce que vous rêviez de faire ? Vous-mêmes.

Quel héritage vous allez laisser de votre passage ? Qui se rappellera de vous et comment ? Est-ce que vous aurez agi pour une cause plus grande que vous ? Aurez-vous pu participer au changement et à l’évolution de la vie des autres ?

Développez un bon état d’esprit

Bien entendu, il n’est pas question de vous poser ces questions à longueur de temps. Mais voyez plutôt cela comme un état d’esprit. Peut-être que vous êtes tout comme moi un optimiste et qui envisage un bon avenir pour tout le monde. Le but final de votre vie ne sera peut-être pas achevé après votre mort.

Très souvent, les longues études, les longs travaux, prennent l’espace de plusieurs vies voire même de plusieurs siècles. Cela dépend entièrement de vos valeurs et de vos rêves.

Personnellement, je n’ai pas un plan détaillé de ma vie de demain. Mais avec le temps j’ai développé la capacité à visualiser mon avenir et à anticiper les conséquences de mes actes. Car le temps et les expériences nous aident à y voir plus clair dans les processus et les procédures de tout ce que l’on peut faire. Mener sa vie comme une expérience scientifique peut-être une très bonne chose pour devenir le maître de son destin.

Conclusion : avoir un but bien précis pour mener à bien notre passage sur Terre nous permet d’améliorer notre clarté et notre vision du monde. Et ainsi éliminer progressivement le flou et l’anxiété qui sont les principaux obstacles à notre réussite personnelle.

Pratique : ayez toujours de quoi écrire afin de structurer votre vision des choses, afin d’immortaliser vos pensées et vos idées. Plus vous vous entraînerez à écrire ce que vous désirez vraiment obtenir, accomplir et faire durant votre vie et plus votre cerveau sera alors susceptible de vous y aider.


Enfin, demandez-vous ce qui pourrait vous rendre fier d’avoir vécu votre vie

Il ne faut évidemment ne pas tout vouloir contrôler ni tout maîtriser. Mais l’idée ici est de vous aider à comprendre que vous avez la capacité à maîtriser le cours de votre vie bien plus que n’importe qui d’autre. Et la réelle sagesse, selon moi, réside dans le fait de ne pas mourir avec des regrets.

Plus on vieillit et plus notre sensation du temps s’accélère, c’est un fait. Mais ce n’est pas pour autant que le temps passe plus vite. Peu importe votre âge, vous aurez toujours l’occasion de réaliser ce qui brille dans votre esprit, afin de le faire briller dans la réalité. Tant que vous avez la chance de pouvoir utiliser votre cerveau sans que celui-ci ne dysfonctionne, profitez-en au maximum.

Si vous savez tout comme moi que ce que regrettent le plus les personnes âgées dans leurs vies. C’est de ne pas avoir suivis leurs petites voix intérieures, celle qui guide leurs rêves. Vous savez alors à quel point il est précieux de prendre sa vie en main et de prendre ainsi son destin en mains afin de réaliser nos rêves en y posant des objectifs réalisables au cours de notre vie.

Les adultes regrettent également dans le plus souvent des cas d’avoir trop travaillé et de ne pas avoir passé assez de temps auprès des personnes qu’ils aiment. Cela laisse réfléchir à propos de la valeur du temps et de l’argent. Vivez en fonction de vos propres valeurs et ne laissez pas les autres vous imposer leurs lois.

Demandez-vous ce que vous pourriez regretter plus tard afin d’éviter d’avoir des regrets

Les sentiments, les émotions fortes et les sensations que les adultes n’ont jamais su exprimer sont également un réel fardeau et une souffrance qu’ils emmènent parfois jusque dans leurs tombes… Ne laissez pas vos émotions et vos sentiments vous ronger de l’intérieur.

Enfin je pense que l’on doit aussi être conscient que plus tard, nous pourrions regretter d’avoir perdu de vu certains de nos ami(e)s, et même de ne pas nous être autorisé à être plus heureux ou même plus épanouis, car nous pensions que notre travail était plus important que la qualité de notre vie.

~ En résumé ~

Pour vraiment conclure en quelques mots cet article, je dirais qu’être maître de son destin est plus simple qu’on l’imagine. En principe : il faut être pleinement soi-même. Et dans le fond, être soi-même est très difficile, car nous véhiculons parfois des peurs et des formatages un peu trop encrés en nous. Mais l’aventure jusqu’au « déblocage » est passionnante et j’espère que réussirez à être pleinement vous tout au long de votre vie.


J’espère que cet article vous aura éclairé sur le sujet de la maîtrise de notre propre destin. Et j’espère que vous aurez compris le but de cet article qui était de vous aider à retrouver confiance en vous. Afin que vous puissiez réellement diriger votre vie sans vous laisser influencer par de « mauvaises langues » ou des charlatans.


Je ne le dis pas assez souvent dans mes articles et sur mon blog, mais toutes les personnes qui me lisent et qui avancent avec moi, je leur en suis vraiment très reconnaissant et j’éprouve une grande gratitude pour votre soutien. Merci. 🙂


À bientôt sur Dirige ta vie !

Abonne-toi à ma chaîne YouTube en cliquant ici : Pierre Rondeau

Prenez soin de votre confiance en vous.

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •