Dirige ta vie

Réveille le meilleur de toi, concrétise tes idées et développe ta confiance en toi

Ma méthode en 5 étapes pour vaincre une baisse de moral

Ma méthode en 5 étapes pour vaincre une baisse de moral

Quand on n’a plus rien à perdre, il faut y voir la chance de pouvoir tout tenter.

Alexandra Julien

Aujourd’hui je vais vous donner mes cinq étapes pour remonter n’importe quel type de baisse de moral, de découragement. Depuis quelques années j’en pratique les étapes, et à chaque fois j’en apprends plus sur moi. Je gagne en confiance en moi, en estime de moi, en connaissance et en maîtrise de moi. Afin de mieux en mieux diriger ma vie, au lieu qu’elle ne me dirige.

Restez tout de même indulgent sur cette méthode, car c’est la première fois que je la structure à l’écrit ! 🙂

Il est très important pour moi, voir même urgent de vous parler de mes baisses de moral, de mon découragement. Parce que oui, quand vous êtes un optimiste vous pouvez également être mené à dîner avec votre dragon pessimiste. Et c’est très souvent le cas lorsque votre corps ne suit plus le rythme que votre mental lui impose. Ce qui compte le plus, quand vous êtes dans la pente, c’est de garder le moral.

Si vous lisez ces lignes, c’est probablement parce que vous connaissez une baisse de moral, un découragement en ce moment même, ou bien que vous avez déjà connu cela. Peut-être même que vous avez déjà recherché des solutions pour ça. Que vous avez essayé de vous confier à un ou une amie proche, à votre conjoint(e), à votre famille, à vos enfants. Mais rien n’y fait, votre baisse de moral est toujours présente.


I. Première étape : Se débarrasser des mauvaises pensées

Se débarrasser des mauvaises pensées

L’écriture c’est le cœur qui éclate en silence.

Christian Bobin

Afin de retrouver un moral d’acier et une forme d’enfer, vous devez obligatoirement vous débarrasser de vos mauvaises pensées et de ce découragement qui n’est que passager. Et pour cela j’ai pour vous une astuce vraiment formidable que ma chère maman m’a transmise et que je vous transmets ici même.

Transférer ses mauvaises pensées par écrit

Il s’agit alors d’écrire toutes vos pensées sur une feuille, notez vraiment tout ce qui va mal. Inscrivez votre colère, votre haine, votre tristesse… Pleurez, criez à travers votre crayon ! Lâchez-vous !!!

Personnellement, toutes les fois où j’ai eu des crises de nerfs, toutes les fois où je n’avais pas le moral et même où j’étais vraiment très hystérique. J’ai toujours fini par remonter la pente en écrivant tout ce que j’avais sur le cœur.

Aujourd’hui j’en ai même fait un nouveau concept dans ma prise de note habituelle. Quand quelque chose ne va pas, quand je ne suis pas sûr de ce que les mots que je veux employer peuvent causer. Eh bien, je l’écris dans un « vide-tête« .

Créez-vous un « vide-tête »

Si vous n’arrivez pas complètement à vous lâcher dans vos écrits. C’est peut-être parce que vous écrivez au mauvais endroit ou de la mauvaise manière. Mais rassurez-vous, le simple fait de créer une nouvelle note qui s’appelle « vide-tête » sur votre application de note, sur votre document Word ou encore sur votre carnet de notes. Ces deux mots vont énormément vous aider à vous libérer de votre moral à zéro.

Parce que vous savez que dans ce genre d’écrit, vous ne le montrerez à personne mis à part à vous-même ou à un spécialiste comme un psychologue, un psychiatre, etc. Si vous en ressentez le besoin et si cela est nécessaire.

Mais lorsque vous allez écrire et donc « vider » votre tête, vous allez vous débarrasser réellement de tout ce qui puise votre énergie vitale au quotidien. Et cela va même pouvoir vous permettre de passer à la deuxième étape de ma méthode pour ne plus avoir le moral à zéro.

Un dernier point pour cette étape. Il y a une astuce complémentaire à cette première étape, réaliser un « vide-tête » et le jeter dans le feu. Peut-être que vous êtes une personne qui aime le concret, qui ne croit que ce qu’elle voit et qui a du mal à se fier aux apparences. Alors ce bonus est fait pour vous, jetez vos mauvaises pensées dans les flammes de votre cheminée l’hiver par exemple.

Attention tout de même à ne pas mettre le feu pour autant ! 🙂


II. Deuxième étape : Faites la paix avec votre passé

Faites la paix avec votre passé

Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé.

Ernest Renan

Le passé a tout autant pour origine de notre bien-être ainsi que de notre mal-être. Si vous ne faites pas la paix avec lui, vous ne pourrez jamais commencer à vous sentir bien dans votre peau comme dans votre tête. Ou peut-être que vous le serez, mais cela restera très éphémère. Je le sais par expérience et donc je ne vous recommande pas de partir sur de mauvaises bases pour retrouver votre moral d’acier ! 🙂

Faire la paix avec le passé c’est donner une chance à son moral de bien se porter. Oui, lorsque vous prenez la décision de franchir cette deuxième étape en ayant bien respecté la première. Vous avancer déjà ! Mais personne n’a dit que cela serait facile. Très souvent, faire la paix avec son passé ça peut paraître impossible. Mais « impossible » est un mot à rayer de votre langage.

Nous avons tous un passé un peu plus sombre que celui dont on parle aux premiers abords avec une personne. Tout cela reste relatif, chacun est différent et chacun est différent en compagnie d’autrui. C’est donc de ce passé-là que je vous parle. Vous devez impérativement faire la paix avec. Et cela peut passer par le simple fait de développer votre sagesse.

Demandez pardon à quelqu’un que vous avez blessé. Reconnaissez vos erreurs et excusez-vous de ne pas avoir été conscient du mal que vous avez fait lorsque vous pensiez bien faire. Parce que si vous ne demandez jamais pardon, ou si vous ne pardonnez jamais. L’effet négatif puisant du passé affectera votre moral, votre santé et votre vie.

Envoyez un simple message de pardon, de bienveillance ou encore d’amour à la dernière personne qui vous a blessée ou que vous avez blessé. Cela aura un impact très puissant, plus puissant que l’on ne puisse l’imaginer. Et vous trouverez enfin la paix avec vos blessures du passé.

Si je vous dis tout cela, c’est parce que je l’ai déjà fait et que cela a marché. Ce n’est pas entièrement suffisant, car nous ne pouvons pas tout gérer, tout contrôler ou même tout faire. Mais c’est un acte de sagesse, de bienveillance et d’amour que vous aurez fait et dont vous pourrez être fier.


III. Troisième étape : Listez tout ce dont pourquoi vous êtes fier

Listez tout ce dont pourquoi vous êtes fier

La plus excellente des vertus morales est le peu d’estime de soi-même. Elle a cet avantage qu’elle ne s’attire l’envie de personne.

Proverbe Oriental

Je vais encore vous demander d’écrire, je sais quelle tanne vous allez me dire. Mais quelle chance surtout de pouvoir écrire. Car nombreuses sont les personnes qui ne transmutent pas leurs émotions et leurs pensées à l’écrit et qui risquent de les voir se traduire par des actes de violence.

Reprenez cette fois une feuille, un document vierge. Sur lequel vous allez inscrire tout en haut « Les 10 principales choses dont je suis fier d’avoir fait ».

Ensuite vous allez prendre votre temps et réfléchir à ce dont pourquoi vous êtes fier et ainsi l’inscrire sur cette feuille. Peut-être même que cela serait une bonne chose de garder ces notes sous vos yeux chaque jour afin de vous rappeler de la bonne image que vous avez de vous.

  • Est-ce que vous êtes fier d’avoir réalisé tel ou tel projet ?
  • D’avoir les valeurs que vous avez ?
  • D’être une personne ayant de nombreuses qualités, lesquelles ?
  • Quelle image avez-vous de vous lorsque tout va bien ?
  • Comment définissez-vous le bien-être ?
  • Qu’est-ce que vous avez fait dont vous êtes fier et qui vous a procuré un bien-être puissant ?

Posez-vous ces questions, listez point par point tout ce dont pourquoi vous êtes fier. Au fur et à mesure votre estime de vous va vous aider à remonter cette baisse de moral. Voyez cela comme des niveaux dans un jeu vidéo. Vous êtes au premier niveau voire même au niveau zéro.

Et puis, plus vous allez lister des choses qui vous rendent fier d’être vous-même, d’être qui vous êtes. Plus vous allez atteindre des niveaux supérieurs. Ensuite, c’est à votre libre arbitre, à votre imagination de fixer ou non une limite de ces niveaux.

Si vous voulez un petit « hack » pour votre estime de vous : posez les questions ci-dessus à vos proches afin de leur demander ce qu’ils trouvent de bon chez vous. Et de ce dont pourquoi vous pouvez être fier ! Et si vous n’osez pas, faites-le quand même ! 😉

Une autre astuce que j’utilise toujours pour me remonter le moral : les tests de personnalité. Attention toutes fois à ne pas croire sur parole tout ce qui sera dit « sur vous ». Car vous seul avez la clef de la connaissance de vous, donc gardez votre esprit d’analyse bien en main.


IV. Quatrième étape : Changer vos pensées

Changer vos pensées

La plus grande découverte de notre temps a été de comprendre qu’un homme peut changer sa vie en changeant sa façon de penser.

William James

Une fois que vous avez bien travaillé et bien avancé dans les trois premières étapes. Vos pensées commenceront déjà à changer. Mais il va falloir donner un petit coup de pouce à votre subconscient. C’est pour cela que lorsque j’essaie de changer mes pensées, je le fais également par le biais des pensées des autres.

Regardez des vidéos de spiritualité, de développement personnel, de bien-être, sur YouTube. Regardez même des vidéos sur un problème que vous avez particulièrement et que vous avez pu identifier comme source de votre baisse de moral.

Notre cerveau a besoin de se nourrir de bonnes pensées. Et c’est parce qu’il s’est mal nourri qu’aujourd’hui vous ressentez probablement une baisse de moral. Ou vous en ressentez son arrivée grâce à votre intuition. Pour cela, quoi de mieux que de changer vos habitudes.

Il existe énormément de choses pour changer ses pensées. La meilleure manière de trouver laquelle vous aidera le plus, c’est de toute les essayer. Je vous présente une liste non exhaustive de tout ce que je regarde et de tout ce que j’apprends grâce à internet et aux livres.

Ceci est une liste non exhaustive des personnes avec lesquelles j’apprends énormément sur mon développement personnel :

Avec cette liste, je pense que vous avez déjà de quoi faire. Mais toutes ses vidéos ne sont pas à regarder à la légère si vous désirez réellement retrouver le moral. Vous devez passer à l’action, mettre en pratique, tester, innover et voir ce qui fonctionne pour vous et ne rien lâcher.

Vous avez le pouvoir de changer vos pensées en lisant des livres de développement personnel, de sciences, de fiction, de romance. Peu importe de quel thème il s’agit lorsque vous allez lire un livre, ce qui compte c’est la morale de l’histoire ou la leçon de vie que vous avez apprise de cette lecture.

Évidemment c’est plus simple lorsqu’il s’agit d’un livre de développement personnel. Mais vous devez comprendre que si vous désirez réellement changer vos pensées. Vous devez être en mesure de le faire n’importe où, n’importe quand et avec n’importe qui.

Osez changer vos pensées et osez ne pas toutes les écouter. Faites le tri dans celles-ci et gardez la plupart de celles qui vous poussent vers le haut précieusement dans un coin de votre tête. Réutilisez vos pensées positives dès lorsque ça ne va pas. Et si vous n’y arrivez pas, inspirez-vous des personnes comme j’ai cité plus haut.


V. Cinquième étape : Retrouver son énergie et son moral grâce à une activité sportive

Retrouver son énergie et son moral grâce à une activité sportive

Si vous ne prenez pas le temps de faire de l’exercice, vous devrez probablement trouver le temps de vous soigner.

Robin Sharma

Lors de cette dernière étape pour vaincre une baisse de moral ou un problème similaire. Nous devons nous pencher plus particulièrement sur nos émotions et nos sensations. Avant d’aller courir ou d’aller pratiquer un sport qui vous plaît, lisez bien la suite ! 😉


Si vous désirez apprendre les bases des émotions, n’hésitez pas à cliquer ici.


Reprenez vos notes que vous avez prises jusqu’ici. Puis notez cette fois toutes les émotions que vous pensez avoir qui vous trouble, qui vous posent problème et qui ont pour conséquence cette baisse de moral. Identifiez-les, saisissez-les et ensuite, demandez-vous ce que vous pourriez en faire.

Est-ce que vous pouvez garder ce genre d’émotions en vous pour aller mieux, ou ne serait-ce que pour simplement aller bien ? Êtes-vous en forme à 100 % lorsque vous laissez de la place pour ce qui ne va pas chez vous ? Etc.

Vous l’aurez compris, le but ici c’est que vous puissiez apprendre à reconnaître avec aisance vos émotions et vos pensées qui causent votre baisse de moral. Afin de pouvoir les changer, les transformer ou les transmuter. Je prends l’exemple d’une forte émotion comme la colère couplée à la haine et la tristesse. Dans cet exemple, comme les émotions sont très fortes, elles influencent votre mental et donc vos pensées. Vous commencez à avoir des pensées négatives et vous êtes en colère.

La meilleure chose à faire quand vous êtes dans ce niveau d’émotions, c’est de les canaliser. Vous pouvez le faire en reprenant un nouveau « vide-tête » comme vu précédemment. Mais vous pouvez également libérer vos peines dans un sac de frappe par exemple. Ou dans une activité sportive comme la course à pied.

Mon ancien médecin traitant me conseillait souvent d’aller faire de la course à pied pour « taper du pied ». Car lorsque vous avez une baisse de moral vous êtes susceptible de tomber dans ce genre d’émotions et même, de tomber malade.

Et souvent, ces émotions amènent à influencer notre comportement, on se met à être plus violent dans nos paroles par exemple, à être beaucoup moins délicat avec les objets, les portes, les tiroirs ainsi que les pas que l’on fait. Car il est humain d’évacuer ce surplus d’émotions négatives par le physique.

C’est pour cela que le sport reste l’un des moyens le plus efficace et rapide pour évacuer tout cela. Alors comme pour la quatrième étape, explorez et découvrez de nouveaux sports, pratiquez une activité sportive régulièrement. Et vous pourrez être sûr à 100 % que votre baisse de moral disparaisse pour laisser place à un nouvel état d’esprit positif et de bien-être.

Je ne suis pas un grand sportif, mais à chaque fois que j’ai pu faire du sport, je me suis toujours retrouvé dans une autre forme d’énergie. Une énergie vitale avec un bon moral ! 🙂


Prenez soin de votre confiance en vous.

Abonne-toi à ma chaîne YouTube en cliquant ici : Pierre Rondeau

À bientôt sur Dirige ta vie !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Précédent

[vidéo] L’Organisation est-elle simplement Une Question de Temps ?

Suivant

[vidéo] Comment oser se lancer dans un domaine quand on est débutant

  1. Valérie D.

    Oui Pierre « le vide tête  » c’est tellement essentiel et nécessaire comme un baton lorsqu’on effectue une longue marche… Le « crayon » de notre chemin de vie.
    Un stylo, un papier c’est simple.
    Merci et bravo pour ce riche article qui guide et enseigne, les bons outils pour vaincre l’envahissement de pensées négatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén