Dirige ta vie

Prends le contrôle de ton évolution et deviens l'architecte de ta vie

Comment être soi et se foutre du regard des autres

Bienvenue à nouveau sur Dirige ta vie ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous explique comment utiliser "Les 2 outils pour développer la confiance en soi" : cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

Le monde est parfois chaotique. Et dans ce chaos peuvent naître la critique et le jugement. La peur du regard des autres, l’incapacité à être soi-même en société en découlera probablement. À moins que vous ne passiez à l’action maintenant ! Comment être soi-même et se foutre du regard des autres lorsque l’on est souvent jugé et critiqué ? Je vais essayer d’y répondre avec mes propres termes dans cet article.


Cet article participe au carnaval d’articles proposé par le blog de Sarah Multipassionnés Épanouis sur le thème “Comment gérer le regard des autres ?“. Voici le slogan du site qui résume parfaitement son contenu : « Un blog pour les personnes plurielles qui veulent construire leur vie avec toutes leurs passion. Apprenons à kiffer notre vie et notre multiplicité ! » Mes deux articles favoris sont celui-là et celui-ci.


Étape n°I : Se foutre du regard des autres

Comment pourrions-nous faire pour ne plus prendre en compte la « pseudo crédibilité » du regard d’autrui ? Dans cette première étape, vous allez devoir prendre conscience de la légitimité de la personne qui vous juge ou vous critique.

Mais vous allez également devoir remettre en question son jugement. Est-ce qu’elle est vraiment légitime de vous dire cela ? Est-ce qu’elle est bien placée pour dire ça ? Remettez tout en cause, ou le plus que possible ! 🙂

Essayez de mettre de la distance entre votre ego, vous, et la critique ou le jugement qui vous attaque. Si vous imposez de la distance, vous allez alors pouvoir créer une barrière. Une barrière qui ne sera bien entendu pas un masque, mais plutôt un filtre. Un filtre vous permettant de ne garder que le meilleur de ce regard extérieur.

Si quelqu’un vous dit sur un ton agressif et dénigrant que ce que vous faites est nul, que vous êtes laid et que vous ne servez à rien. Oubliez totalement l’idée de vous positionner en tant que victime de ce jugement. Cela serait absurde de laisser croire à cette personne qu’elle vous a atteint, voire même affecté. Laissez plutôt place au silence et réfléchissez à ce que cette personne a traversé pour en venir à ces propos.

Dans la majorité des cas, nous projetons nos problèmes personnels sur les autres. Nous projetons nos peurs, nos angoisses et notre jugement. Si vous en prenez conscience, vous pourrez contrôler cela. Et ainsi ne plus être la victime d’un regard extérieur.

Remémorez-vous la dernière fois que vous avez porté un jugement sévère ou illégitime à une autre personne. Rappelez-vous des émotions que vous avez traversées, de ce que vous avez ressenti et de cette sensation de culpabilité qui apparaissait en vous. Personne n’a jamais été épargné de juger ou de critiquer quelqu’un, c’est humain. Mais c’est une erreur lorsque l’on n’est pas légitime et que l’on porte atteinte à l’autre avec malveillance.

Vous avez le droit d’être critiqué, jugé. Vous avez le droit de critiquer et de juger les autres. Mais seulement si vous en êtes légitime et que vous agissez avec bienveillance et objectivité. Une critique peut parfois transformer positivement une vie.


Ne prenez rien personnellement

Encore une fois, pour cette première étape, j’insiste sur la notion de distance et de détachement du regard des autres. Parce que pour se foutre du regard des autres, il faut aussi savoir prendre du recul. Alors, ne prenez rien personnellement. Rappelez-vous que dans le pire des cas la personne ou le regard de ces personnes ne vous ait pas spécifiquement destiné. Essayez de voir à travers les lignes.

Vous connaissez beaucoup de personne qui se lèvent le matin, et se disent : tiens, et si aujourd’hui j’allais embêter cette personne, la critiquer et la juger à volonté ? Vous pensez vraiment que cela arrive ? Peut-être avez-vous une vision pessimiste du regard des autres et que vous devriez, ne serait-ce que quelques instants. D’essayer d’adopter un nouveau point de vue, plus optimiste et objectif.

Alors… Ne prenez rien personnellement. Et retenez aussi que vous avez le pouvoir de vous foutre du regard des autres, mais aussi le pouvoir d’en faire votre source de motivation et d’énergie.

Car certaines personnes se servent avec brio de la critique et du jugement pour se perfectionner, elles-mêmes et leurs méthodes par exemple. Mais c’est également un moyen de trouver ce qui est à améliorer chez vous. Vous pouvez prendre conscience de vos capacités, de vos faiblesses, de votre vulnérabilité et de tous ces éléments qui font de vous qui vous êtes vraiment.

Si quelqu’un vous affecte réellement c’est parce que vous savez au plus profond de vous-mêmes que vous n’êtes pas celui, ou celle qu’elle décrit. Alors vous vous rapprochez un peu plus de ce qui a du sens pour vous… 😉


Étape n°II : Prendre conscience de qui nous sommes

Évidemment, prendre conscience de nos traits de caractères, de notre personnalité et de toutes ses particularités fera de nous quelqu’un de plus légitime que n’importe qui pour décrire qui nous sommes. C’est en nous-mêmes que se trouvent le papier et le crayon que nous manipulons pour écrire le dessein de notre vie.

Alors, pour être soi-même et se foutre du regard des autres. Il faut prendre conscience de tous les éléments de notre personnalité, de notre identité et de notre histoire personnelle. S’il y a bien quelque part où vous avez le droit de vous perdre, c’est en vous-mêmes. Car en explorant tous l’univers de votre ego, vous découvrirez tous les éléments qui forment le tout unique que vous êtes.

En quoi prendre conscience de qui l’on est peut-il nous aider à ne plus prendre en considération le regard des autres ? Eh bien, cela va vous permettre d’avoir beaucoup plus de clairvoyance sur qui vous êtes vraiment. Ce qui vous aidera très fortement à savoir instinctivement, si oui ou non le regard des autres est en accord avec votre vérité.

Ne soyez pas toujours dur envers vous-mêmes

Si vous prenez conscience que vous êtes la personne la plus apte à vous juger et à vous critiquer. Et que par ailleurs vous prenez conscience que vous-mêmes vous êtes votre pire ennemi sur cet aspect-là. Alors vous pourrez rétablir la paix entre vous et ce qui vous affectait auparavant.

Certes, il faut souvent être dur avec soi-même pour se surpasser à atteindre nos objectifs. Mais il faut également cultiver l’équilibre de notre jugement et de notre bienveillance envers nous-mêmes. Lâchez régulièrement prise et arrêtez de vous auto juger lorsque vous ressentez une fatigue émotionnelle. Cela ne vous empêchera pas d’atteindre vos objectifs. Mais cela vous permettra de récupérer l’énergie nécessaire pour être vous-mêmes.

Pour en revenir à l’essentiel de cette étape. Il faut que vous compreniez qu’apprendre à vous connaître est sans doute l’un des buts les plus importants de votre vie. Sans connaissance de soi, on finit par suivre le troupeau jusqu’à la mort.


Étape n°III : La résilience et vous

Pour cette dernière étape, vous devez comprendre avant toute chose ce qu’est la résilience. Peut-être que vous en avez déjà entendu parler ou que vous savez déjà ce que c’est. Mais je tiens à être plus précis quant à cette capacité psychologique.

L’acte de la résilience c’est la capacité à savoir rebondir positivement d’un choc ou d’un traumatisme passé. Vous l’aurez compris, la résilience est bien votre capacité à surmonter les chocs, blessures, troubles et tout autres traumatismes.

Alors, si vous avez vous aussi été dans le passé traumatisé par le regard des autres. Par exemple durant votre enfance ou même votre adolescence. C’est que vous avez là l’opportunité de rebondir. Vous avez la chance de pouvoir faire de ce choc, de ce traumatisme, une force. Une force ou une énergie qui vont vous permettre de grandir, d’évoluer et de renforcer la structure de votre identité et de votre personnalité.

La résilience est quelque chose de dynamique. Elle passe par plusieurs processus avant d’arriver à sa réalisation. Faire entièrement résilience d’un choc vis-à-vis du regard des autres peut alors se procéder ainsi :

  1. Vous vous défendez
  2. Maintenez l’équilibre face aux tensions (externes et internes)
  3. Vous vous lancez un défi, prenez un engagement
  4. Un nouveau départ, vous prenez un nouveau souffle
  5. Vous évaluez la situation
  6. Puis vous évaluez le sens
  7. Vous vous ressourcez de positivité et d’estime de vous
  8. Enfin, vous créer votre propre rebondissement

C’est toujours plus facile à dire qu’à faire, mais en théorie c’est cela, la résilience.

Alors, comment faire pour être soi-même, se foutre du regard des autres en faisant preuve de résilience ? Eh bien, vous allez tout simplement essayer de retourner la situation en faisant de votre choc une force. Et comment on fait de ce choc une force ? En créant une nouvelle porte de sortie, une nouvelle issue, une nouvelle suite de votre histoire.

Imaginez-vous avoir la possibilité d’accepter d’avoir vécu un traumatisme, mais plutôt que de vous blâmer tout au long de votre vie. Vous essayez d’en faire le moteur de votre motivation. Vous essayez d’en faire ce qui donne le plus de sens à votre vie ! C’est cela, la résilience. 🙂

Enfin, si vous êtes encore là et que vous avez vraiment envie d’avoir confiance en vous et de ne plus être affecté par le regard des autres. Je vous propose de visionner la vidéo que j’ai tournée juste après avoir écrit cet article. Elle vous apportera quelques précisions et un point de vue plus simple à comprendre que par écrit. Bon visionnage ! 😉


Vidéo : « Comment être soi et se foutre du regard des autres »


Faites un clic droit « enregistrer sous » pour télécharger directement la transcription audio de la vidéo


Prenez soin de votre confiance en vous.

Abonne-toi à ma chaîne YouTube en cliquant ici : Pierre Rondeau

À bientôt sur Dirige ta vie !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Précédent

[article invité] Comment vaincre la timidité

Suivant

[carnaval d’articles] Les résultats… Enfin !

  1. Très intéressant ton point de vue Pierre, et qui change vraiment par rapport à tout ce que j’ai lu jusque là sur le sujet.
    J’aime particulièrement ta partie sur la résilience, parce que je trouve que tu as totalement raison : même si on a été critiqué (et même si on le sera sûrement encore) on peut tout à fait rebondir sur cette critique et la transformer en force. Et ça, c’est juste génial de s’entraîner à le faire.
    Donc merci beaucoup d’en parler, parce que c’est vrai que finalement, même les critiques (et les personnes « malveillantes ») peuvent nous servir à avancer dans la vie ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén